La sécurité en Ligne

Si vous connaissez un jeune aux prises avec un problème, gros ou petit, encouragez-le à nous contacter aujourd’hui même ! Le service est gratuit, anonyme, confidentiel et disponible 24/7/365.

Les jeunes peuvent nous joindre en ligne :
jeunessejecoute.ca

Par téléphone :
1-800-668-6868

Sur notre site Web via le :
Clavardage en direct

En téléchargeant notre appli gratuite :
Toujours à l’écoute

Ou en utilisant notre outil de
localisation en ligne :
Les ressources autour de moi

Comme le disait une annonce d’intérêt public des années 1980: « Il est 11 heures; savez-vous où sont vos enfants ? » De nos jours, la réponse serait probablement « en ligne ». Après tout, c’est là où se trouve leur musique, leurs films et leurs amis. Malheureusement, Internet ouvre aussi la porte à la cyberintimidation, aux manipulations de toutes sortes et aux jeux de hasard. C’est pourquoi nous avons dressé pour vous une liste de trucs pratiques pour aider à assurer la sécurité en ligne de vos jeunes.

 

Pourquoi votre enfant est-il en ligne ?

  • Internet est un mode de communication populaire et fait partie intégrante de la vie des jeunes. Ceux-ci l’apprécient pour plusieurs raisons :
  • Il leur permet de communiquer avec des personnes importantes pour eux, incluant les amis.
  • Il leur offre un moment de détente loin des choses qui les tracassent, comme leurs devoirs.
  • Il leur procure un fort sentiment de communauté et d’appartenance.
  • Il leur permet d’acquérir de nouvelles connaissances.

Plutôt que de leur interdire l’utilisation de l’ordinateur, renseignez-vous sur les moyens d’aider vos enfants à adopter des comportements sécuritaires en ligne. Si vous n’utilisez pas souvent l’ordinateur, efforcez-vous d’apprendre comment naviguer le Web afin de mieux comprendre ce que votre enfant y fait.

 

Communiquez avec votre enfant ou votre ado

  • Discutez de ce qui se passe dans la vie de votre jeune, y compris ses activités en ligne.
  • Évitez d’effrayer l’enfant en insistant sur les risques liés à Internet. Ce genre de tactiques donne souvent l’impression que les adultes ne comprennent pas Internet, ce qui a pour effet de dissuader les jeunes de demander de l’aide lorsqu’ils en ont besoin. Dites plutôt à votre enfant que si quelque chose ou quelqu’un en ligne le met mal à l’aise, il peut vous en parler sans craindre d’être privé de l’accès au net.
  • Assurez-vous que votre enfant sache qu’Internet est un domaine public et qu’il comprenne que ses renseignements personnels tels que son nom, son âge, son emplacement, son numéro de téléphone ou le nom de son école peuvent être utilisés afin de l’identifier.
  • Encouragez votre enfant à se fier à son instinct. Montrez-lui comment bloquer, ignorer ou signaler un individu en ligne qui fait ou dit des choses qui le mettent mal à l’aise (par exemple, une personne qui lui pose des questions à caractère sexuel ou qui insiste pour avoir des photos, etc.).

 

Trucs pour les parents d’enfants âgés de 12 ans et moins :

  • Gardez l’ordinateur familial dans une pièce centrale où vous pouvez facilement y jeter un coup d’oeil.
  • Assurez-vous qu’un parent ou un adulte de confiance est là pour superviser les activités en ligne de votre enfant et que celui-ci visite uniquement des sites Web que vous avez approuvés.
  • Établissez une liste de règlements sur l’utilisation d’Internet avec vos enfants, surtout si ceux-ci sont jeunes. Instaurez des limites quant au nombre d’heures qu’ils peuvent passer en ligne, les sites qu’ils peuvent fréquenter, etc.
  • Prenez le temps de configurer les comptes ainsi que les consoles de jeu de votre enfant. Activez les contrôles parentaux et établissez des paramètres afin de filtrer qui peut jouer ou parler avec votre jeune. Assurez-vous de connaître les mots de passe de votre enfant.

 

Trucs pour les parents d’adolescents :

Encouragez votre ado à bien y penser avant d’échanger des renseignements personnels ou des photos en ligne. Faites-lui savoir que tout ce qui est partagé en ligne peut être distribué à grande échelle en quelques secondes, et peut être utilisé à n’importe quelle fin. Toute information diffusée sur le Web y reste possiblement pour toujours.

  • Vérifiez régulièrement ses pages de réseautage social.
  • Encouragez-le à exercer un esprit critique par rapport aux personnes qu’il rencontre sur Internet; dites-lui qu’il est facile de se faire passer pour quelqu’un d’autre en ligne.
  • Assurez-vous que votre ado soit accompagné d’une personne de confiance lorsqu’il rencontre en personne un individu avec qui il est en contact sur Internet. Si cela s’avère impossible, insistez pour qu’au moins il informe un proche du lieu et de l’heure de la rencontre et qu’il établisse un plan d’action au cas où il ne se sentirait pas en sécurité lors du rendez-vous.
  • Demandez-lui de vous consulter avant de faire un achat en ligne.
  • Expliquez à votre ado qu’il est illégal de :
    • Menacer quelqu’un en ligne ou en personne.
    • Jouer à des jeux de hasard en ligne en étant mineur.
    • Créer, posséder ou distribuer des photos ou des vidéos contenant de la nudité ou des scènes sexuellement explicites de personnes âgées de moins de 18 ans (ou qui en ont l’air). Les ados échangeant des sextos (messages, photos ou vidéos explicites), ont de plus grandes chances d’être passibles de poursuites judiciaires lorsque les photos ou les vidéos sont transmises à l’insu de la personne qui y figure.
  • Il est très important que les jeunes sachent qu’ils ne doivent jamais publier, partager ou diffuser les échanges de nature sexuelle ou intime des autres, que ce soit sous la forme de texto, d’image ou de vidéo.

  • Un projet de loi, présentement à l’étude au Canada, pourrait changer la façon dont les sextos et la cyberintimidation sont traités en vertu du Code criminel. Si celui-ci est adopté, le projet de loi C-13 rendrait illégal le partage d’images et de vidéos à caractère sexuel sans le consentement de la personne y figurant. Il accorderait également à la police un plus grand accès à l’information en ligne des individus.

 

Vous avez besoin d’aide ?

Si quelqu’un menace votre enfant en ligne et que vous craignez pour sa sécurité, agissez immédiatement. Si vous pensez que son intégrité physique est menacée, appelez immédiatement la police. Signalez les abus aux administrateurs des sites Web en question; la plupart des sites ont un système en place pour traiter ce genre de plaintes. Vous pouvez également signaler les cas d’exploitation sexuelle d’enfants en ligne à cyberaide.ca et l’exploitation sexuelle par texto à aidezmoisvp.ca. La cyberintimidation est un problème sérieux qui peut nuire à la sécurité et au bien-être émotionnel de votre enfant. Parlez-en à son enseignant. Si cela ne fonctionne pas, adressez-vous à son directeur ou à son conseiller pédagogique. Prenez le temps de dire aux jeunes qui vous sont chers que les intervenants de Jeunesse, J’écoute sont là pour eux (1-800-668-6868); nous savons que la cyberintimidation laisse de graves séquelles.

Les jeunes peuvent aussi obtenir plus de renseignements en visitant jeunessejecoute.ca. Notre service de consultation par téléphone et en ligne est anonyme et disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

TELECHARGEZ LES FICHES-CONSEILS